On ne vend pas la musique. On la partage.
(Léonard Bernstein)

Aussi loin que je me souvienne, la musique a toujours accompagné ma vie et en est un élément essentiel, au même titre que le soleil ou l'air que je respire. Même si je ne suis né qu'en 1962 (un gamin, quoi !), j'ai l'impression d'avoir connu la préhistoire de la musique ! Au début des années 1970, j'écoutais mes disques vinyle 45 ou 33 tours sur un tourne-disques de la marque « Teppaz », muni d'un simple haut-parleur de qualité sonore plutôt médiocre. J'ai donc suivi avec le plus grand intérêt l'évolution technologique dans le domaine musical, la disparition progressive du vinyle et des cassettes audio au profit des CD audio, puis de la musique numérique. Aujourd'hui, je n'écoute pratiquement plus que de la musique numérique, beaucoup plus facile à utiliser, à transporter et écouter sur son ordinateur, sa tablette ou son téléphone mobile.

Depuis quelques années, un nouveau modèle économique est d'ailleurs apparu et vient au secours des ventes de CD, qui baissent inexorablement chaque année : celui des abonnements mensuels qui permettent aux utilisateurs de pouvoir écouter légalement de la musique, de manière illimitée. C'est le cas, par exemple, de Deezer ou de Spotify qui proposent des forfaits mensuels à 10 € environ, qui donnent accès librement à des millions de morceaux de musique. Il existe d'autres sites qui proposent d'écouter gratuitement de la musique en streaming, comme par exemple Last.fm. Parallèlement à ces abonnements, il existe d'autres moyens pour écouter de la musique gratuitement et en toute légalité. Il suffit de chercher un peu sur internet pour constater qu'aujourd'hui, presque toutes les radios officielles proposent des webradios que l'on peut écouter tranquillement sur son ordinateur, avec une bonne qualité d'écoute. Exemples de webradios qui proposent aussi ce genre de services : Jazz Radio ou RFM. Personnellement, je suis abonné à Deezer depuis plus d'un an maintenant et pour le passionné de musique que je suis, c'est une véritable mine d'or. Il ne se passe pas une semaine sans que je découvre, au hasard des écoutes et des conseils pertinents des éditeurs de ce site, de nouvelles perles ou artistes que je ne connaissais pas auparavant et qui enchantent désormais mes oreilles.

Même si les maisons de disques se plaignent du manque à gagner dû au téléchargement illégal, je trouve que tous les amateurs de bonne musique, dont je fais partie, vivent aujourd'hui une époque formidable, une nouvelle ère où la musique devient enfin abordable, même pour les plus démunis, et se libère de ses lourdes chaînes commerciales qui l'ont longtemps entravée. NON au téléchargement illégal, OUI à la musique libre !

Listes de lecture à écouter librement